multiterra +

MULTITERRA +

Avec Multiterratv a été créé un label musical : Maronne Oceans Muzik (mOm). Il est d’ici et d’ailleurs, lié au studio surplombant la Maronne et tourné vers les océans circulant sur la planète. Il véhicule des collages et des décollages musicaux. Enjoy !


EARTH – VILLAGE / VILLAGE – TERRE

Stop Destruction and Standardization of our Planet ! Everywhere, in nature or in big cities, we live into small villages. So we want to build EARTH-VILLAGES, villages to struggle for biodiversity AND culturodiversity

Stop à la destruction et à l’uniformisation de notre planète ! Partout, dans la nature ou dans les grandes villes, nous vivons dans de petits villages. Voilà pourquoi nous voulons bâtir des VILLAGES-TERRE, des villages pour lutter pour la biodiversité ET la culturodiversité

WE ARE AN EARTH-VILLAGE

NOUS SOMMES UN VILLAGE-TERRE

(voir l’article plus bas et écrire sur « Contact » pour recevoir le label en haute définition)


Multiterratv + est aussi le reflet d’attitudes de vie choisies à titre individuel et collectif, dont le label EARTH – VILLAGE / VILLAGE – TERRE forme un signe premier.

Multiterratv véhicule une façon particulière de regarder le monde, fondée sur la défense de la diversité et la tolérance dans l’acceptation de règles de base du vivre-en-commun évolutives. La situation dans ce que certains humains ont nommé le XXIe siècle pèse en effet de menaces environnementales et d’affrontements entre des pensées antagonistes pour des guerres médiatiques et matérielles. Les frontières ont éclaté quand les barrières se dressent entre des égoïsmes divergents. Les oppositions ne sont plus entre les religions, les philosophies et les idéologies, mais entre celles et ceux qui acceptent la pluralité et prennent en compte l’intérêt général terrien et les autres promouvant une seule façon de se conduire, intangible et à imposer partout, au mépris total des individus standardisés, les destructeurs d’environnements et de cultures au nom de la diffusion massive de produits pour consommateurs addictifs normalisés avec accumulation exponentielle de l’argent, et les humains optimisés dans un grand hôpital planétaire à dictature sanitaire des corps et des esprits.

Il est donc temps de voir clair et de repenser l’ici et l’ailleurs. Car tout commence ici, par soi et son univers directement visible.  Car nous ne pouvons plus ignorer l’ailleurs dans notre monde ubique.

Souscris aux 16 engagements ci-dessous. Rejoins-nous pour agir pratiquement au quotidien. Refuse la cécité et les agissements criminels, la lâcheté et l’auto-destruction.

Etre Multiterrienne ou Multiterrien est une démarche volontariste, personnelle et collective, ouverte à des visions du monde diverses, à l’inverse de toute secte. C’est une attitude de vie et un choix éthique porté par une réflexion globale sur la longue durée. Avec une attitude gaie, génératrice, ludique, de résistance. Nous ne sommes pas juste humanistes, mais terristes. Et chaque jour nous recommençons !

Contact par ce site ou réactions, échanges, retours d’expériences bienvenus sur la page facebook multiterratv

 

REGARDONS LE MONDE AUTREMENT

 

LES 16 ENGAGEMENTS VOLONTAIRES DES MULTITERRIENNES ET MULTITERRIENS

 

Je considère ma planète comme unique et ma vie comme une aventure singulière locale-globale.

Je me soucie de ma réalité stratifiée : ce qui se passe autour de moi localement, dans mon espace national, dans mon continent et sur la Terre.

J’ai une conception de la vie environnementaliste, prenant en compte les solidarités planétaires nécessaires.

Je fais le choix du pluralisme et de la diversité, tant pour les libertés individuelles que pour la biodiversité ou la culturodiversité.

Je considère que les éducations à tout âge et l’acquisition des savoirs sont des valeurs essentielles pour choisir au cours de la vie.

Je pense la démarche scientifique, expérimentale et critique, comme le moyen de guider notre rapport au monde individuel et collectif.

Je respecte des façons différentes de bâtir notre Weltanchauung, religieuse ou non, pour soi et pour des groupes, tant qu’elles ne cherchent pas à exclure d’autres.

Je souhaite des formes de prise de décision fédéralistes et stratifiées du local au global avec un gouvernement planétaire chargé de nos intérêts collectifs : environnementaux, de défense des libertés individuelles, d’organisation générale politique et économique. Cela suppose un Pacte planétaire évolutif qui liste les préconisations et les interdits généraux garantis par une justice et une police planétaires (remplaçant les armées).

Je constate l’aberration et le danger d’un système de circulation de l’information où la survisibilité de peu de choses et de peu de personnes est le pendant de l’invisibilité de tout le reste. Je considère que le développement de médias-relais est indispensable à la pluralité de points de vue.

Je considère que l’argent n’est pas une valeur, juste un moyen, et refuse une planète déséquilibrée par la recherche du profit financier au détriment de l’intérêt collectif.

Je souhaite une économie mue par la recherche de l’intérêt collectif aussi bien pour la production de biens que pour les services.

Je comprends que mon intérêt réside dans un épanouissement individuel qui passe par l’épanouissement collectif.

Je récuse les notions de progrès, de développement ou de croissance, pour celles d’évolution, de mouvement et de croissances diversifiées.

J’opère avec d’autres des tris rétrofuturo, choisissant partout les traditions ou espaces à défendre et à vivifier, et là où il importe de changer et d’innover, de supprimer et détruire pour bâtir, de transformer des réalités et des points de vue.

J’intègre les limites dynamiques —révocables—dans tous les domaines : espaces dits naturels ou non, génétique et humanité augmentée, population humaine…

Je sais constituer un être unique dans un environnement situé historiquement et géographiquement, dans un ensemble varié et éphémère, un être qui vit avec sa précarité et ne veut pas être dupliqué ni être prolongé indéfiniment.

 

je m’inscris

 

j’achète les produits (par plaisir et pour aider les MULTI)

  

…et je choisis de faire savoir !!!

 

 

multiterra_logo_web

——————————————————————————————————————————————————————

 

Pourquoi un label « Earth-Village / Village-Terre » ?

 

 

Les décisions du Président des Etats-Unis dénonçant l’accord de Paris sur le climat en juin 2017 doivent être l’occasion d’une réflexion planétaire à la base de tous les groupes humains. Beaucoup le ressentent. Cette réflexion ne peut pas être une suite de déclarations de bonnes intentions ou de négociations complexes loin des populations. Elles concernent tout le monde tout de suite.

 

Voilà pourquoi l’idée de lancer un label « Earth-Village / Village-Terre » n’est pas un gadget de plus. C’est le moyen de traiter à la base des questions fondamentales. Voulons-nous défendre la biodiversité et la culturodiversité ? Ce sont des questions qui paraissent simples et pourtant elles ont des conséquences plus profondes qu’on ne pourrait le penser de prime abord.

 

Défendre la biodiversité ne consiste nullement à devenir les conservateurs de parcs mondiaux que nous déciderions de rendre immuables, que nous figerions alors qu’ils sont le résultat d’évolutions diverses, dont des évolutions climatiques. Non, il s’agit de nous considérer comme un des éléments d’un environnement dont les agissements humains produisent des modifications accélérées du climat et –pire peut-être—des pollutions graves de l’air, de l’eau, de la terre. Nous tuons en commettant des crimes écologiques qu’il va bien falloir enfin caractériser et pénaliser.

 

Cela touche tous les milieux. Il n’y a plus de différences entre les villes et les campagnes. Les océans charrient des déchets dans des zones inhabitées. Alors, défendre la biodiversité dans nos « villages », c’est décider à l’échelle de nos communautés de vie (quartiers des villes ou petites structures agraires) de penser à la défense de la diversité biologique comme composante première des villes et des campagnes. C’est reprendre en mains directement nos pratiques de proximité. Ce retour au local est la base de ce qui pèsera dans notre réalité locale-globale, qui est trop faible à la fois en démocratie directe et en organisation planétaire fédérée contraignante sur des enjeux communs.

 

La chose est claire. Mais défendre la culturodiversité peut sembler moins évident, annexe ou dangereux. De quoi s’agit-il ? Il s’agit enfin d’affirmer le droit de vivre de façon différente sur la planète avec des visions du monde variées et des coutumes et des langues diverses. Défendre cette diversité et défendre cette diversité à l’intérieur même des communautés géographiques. Non pas donc créer une planète d’égoïsmes concurrents, de communautarismes fermés et exclusifs ou autoritaires et expansionnistes, mais affirmer la possibilité du choix. A Miami, veut-on vivre la vie de la Creuse ou celle de Ouagadougou ? Partout, nous ne pouvons fonder nos modes de vie sur l’uniformisation des mœurs basée sur une consommation addictive de produits standardisés. Défendre la culturodiversité c’est affirmer la nécessité d’options individuelles et collectives « rétro-futuro », avec des traditions choisies et des innovations.

 

Ainsi adopter le label « Earth-Village / Village-Terre » est un engagement double : celui de l’environnement physique et celui de l’environnement mental où la tolérance existe dans une conscience claire des limites collectives de base nécessaires. Il reste ainsi à bâtir un Pacte commun planétaire évolutif qui interdise des choses simples –pouvant paraître évidentes mais qui ne le sont pas dans notre monde de terrorisme ou de peine de mort pour homosexualité ou de répression pour croyance religieuse ou philosophique ou parce qu’on naît femme.  La décision d’adopter le label « Earth-Village / Village-Terre » doit être le moyen de lancer cette vaste réflexion générale grâce aux habitantes et habitants eux-mêmes, par propagation sur tous les continents d’une volonté pratique de millions de groupes humains.

 

 

(demandez par CONTACT le label en haute définition)

 

Our breaking news: from the country of Argentat sur Dordogne ( France, Europe) and from everywhere, in the original language, news which interest us. A media-relay to be collectively invented!

C'est quoi l'info ? Du pays d'Argentat sur Dordogne (France, Europe) et de partout, dans la langue d'origine, des news qui nous intéressent. Un media-relai à inventer collectivement !

Commentaires récents